À la Une - Télémédecine : et si la clé était à l'officine ?

À la UneTélémédecine : et si la clé était à l'officine ?

Didier Doukhan
| 06.11.2017

Les motifs ne manquent pas pour justifier le développement de la télémédecine en France. Tout à fait légitimes à y participer, les pharmaciens peuvent notamment revendiquer leur rôle dans l'un de ses axes, la permanence des soins. Mais certains verrous doivent d'abord sauter.

  • Télémédecine

La télémédecine, officiellement définie depuis plus de 7 ans (décret du 19 octobre 2010), peine à trouver ses marques. Les conditions de son développement semblent pourtant désormais réunies : l'extension des déserts médicaux, un temps médical de plus en plus compté et un territoire poinçonné par les zones de sous-densités.

Aujourd'hui, quelque chose se passe qui pourrait faire sortir du cadre expérimental cette nouvelle façon d'aborder la permanence des soins en...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
interpro

À la une Grand débat : les pharmaciens donnent de la voix Abonné

Quelle place occupe la santé et ceux qui en sont responsables au cœur du grand débat national ? Pour le savoir, une enquête exceptionnelle a été menée par Odoxa pour le groupe GPS (Groupe profession santé). Ses résultats montrent les aspirations, les critiques mais aussi les pistes préconisées par les acteurs du secteur pour améliorer le fonctionnement du système de santé et répondre aux enjeux... Commenter

Partenaires