Le monde aujourd'hui

Une politique de l'émotion  Abonné

Par
Richard Liscia -
Publié le 23/06/2020
Il y a quelque huit jours, une infirmière quinquagénaire manifestait avec des milliers de ses collègues en faveur de l'hôpital. Elle a été interpellée, mise en garde à vue et passera en jugement dans quelques mois. L'opinion est scandalisée.
La fille de l'infirmière plaide en sa faveur

La fille de l'infirmière plaide en sa faveur
Crédit photo : AFP

La défense de cette personne dispose de multiples atouts : à 50 ans, on n'est plus vraiment dangereux, le sort des infirmières mérite mieux que des médailles et des applaudissements, elles sont sous-payées et méritent au moins des salaires dans la moyenne européenne, ce qui n'est pas le cas. A-t-elle été brutalisée ? Oui, répond la voix publique et consensuelle, car elle a été tirée par les cheveux par les trois policiers qui l'ont emmenée loin de la manifestation.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte