Un peu de physiologie

Publié le 26/06/2020

Les glucides et les lipides (sous forme d’acides gras oxydés) sont les carburants de l’organisme pour fournir de l’énergie (ATP).
Les sources des glucides sont le glucose alimentaire et le glycogène musculaire et hépatique. Lorsque les réserves en glycogène sont épuisées se met en route la néoglucogenèse. La contribution des protéines est modeste, inférieure à 10 % des besoins en énergie. Les acides aminés interviennent dans la récupération plastique afin de favoriser la synthèse des protéines musculaires.L’âge, le sexe, l’entraînement et l’intensité de l’exercice physique influencent la balance d’utilisation des glucides et des lipides. Pour une activité de faible intensité, l’énergie provient à 60 % de l’oxydation des acides gras et à 40 % de l’oxydation du glucose. Plus l’intensité augmente, plus la proportion de lipides oxydés diminue jusqu’à ce que l’énergie provienne intégralement du glucose. Pour les activités d’endurance, les glucides interviennent au début de l’effort jusqu’à épuisement des réserves en glycogène. Les lipides prennent alors le relais.
Pour assurer la performance physique, plusieurs objectifs nutritionnels sont visés :
- Constituer des réserves glycogéniques musculaires et hépatiques en préparation par l’apport de glucides à faible indice glycémique et les reconstituer après l’effort
- Fournir régulièrement du glucose pendant un effort de plus d’une heure afin de maintenir l’équilibre glycémique et l’approvisionnement de glucose au niveau musculaire
- Apporter des protéines de qualité riches en acides aminés essentiels en quantité adaptée afin d’éviter une surcharge au niveau rénal


Source : lequotidiendupharmacien.fr