Les exemples québécois, suisse et belge

Voyage au pays de la pharmacie clinique  Abonné

Publié le 03/11/2011
Qualifiée de « soins pharmaceutiques » par nos voisins européens et de « pharmaceutical care » dans les pays anglo-saxons, la pharmacie clinique peine encore à trouver sa place en France. Le congrès des pharmaciens de Bordeaux a été l’occasion pour les confrères francophones d’expliquer aux pharmaciens français dans quelles conditions la pharmacie clinique pouvait être synonyme d’une réussite professionnelle profitable aux patients.

« LA PHARMACIE clinique est officiellement arrivée en France en 1984, mais, curieusement, elle n’a jamais passé la porte des officines », regrette le Pr Jean Calop (faculté de pharmacie de Grenoble). Cette « pharmacie au lit du malade », comme il la définit, invite le professionnel à intégrer en même temps les propriétés pharmacologiques des médicaments et la physiopathologie du patient, résume-t-il. Pour cela, le recours au dossier pharmaceutique (DP) et au dossier médical personnel (DMP) est indispensable.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte