Prix Nobel

Vargas Llosa, écrivain engagé  Abonné

Publié le 14/10/2010
Mario Vargas Llosa, 74 ans, écrivain politiquement engagé au point d’avoir été candidat à la présidence péruvienne en 1990, s’est vu décerner le prix Nobel de littérature pour une œuvre qui, selon l’Académie suédoise, ausculte « les structures du pouvoir » et « ses images aiguisées de la résistance de l’individu, de sa révolte et de son échec ». Pour le lauréat, auteur d’une trentaine d’ouvrages (essais, romans, nouvelles, théâtre), la récompense est surtout la marque « d’une reconnaissance de la littérature latino-américaine et en langue espagnole ».
Un homme heureux de la reconnaissance de la littérature latino-américaine

Un homme heureux de la reconnaissance de la littérature latino-américaine
Crédit photo : AFP

NÉ À AREQUIPA le 28 mars 1936, Mario Vargas Llosa est élevé par sa mère et ses grands-parents maternels à Cochabamba (Bolivie), puis au Pérou. Après des études à Lima et Madrid, il s’installe à Paris, où, marié à sa tante Julia Urquidi, de 15 ans son aînée, il exerce diverses professions : traducteur, professeur d’espagnol, journaliste à l’AFP. En 1959, il publie son premier recueil de nouvelles, « les Caïds », qui lui vaudra le prix Leopoldo Alas.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte