Dépistages, prescriptions, entretiens…

Une thèse sur les missions dans les officines de demain  Abonné

Par
Publié le 08/02/2018
Ajustement d'une ordonnance, prescriptions pour des pathologies mineures, entretiens nutrition, diabète… Les missions du pharmacien ne demandent qu’à s’étoffer. Les patients et les officinaux sont prêts, comme le confirme une thèse de doctorat de pharmacie.
Hadrien

Hadrien
Crédit photo : dr

La pharmacie de demain sera-t-elle une pharmacie de services de santé, proposant aux patients des suivis de leurs pathologies et des dépistages ? Pour Hadrien Philippe, ancien élu de l’Association nationale des étudiants en pharmacie de France (ANEPF) *, il n’y a pas de doute : les nouvelles missions sont l’avenir de la pharmacie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte