Tire-laits

Une baisse des tarifs qui passe mal  Abonné

Par
Publié le 04/03/2019

L'Union nationale des prestataires de dispositifs médicaux (UNPDM) s'insurge contre la décision du Comité économique des produits de santé (CEPS) de revoir à la baisse les tarifs de remboursement de la prestation de délivrance des tire-laits. « Si le CEPS affirme ne pas vouloir remettre en cause l’allaitement maternel en France, il ne permet en revanche ni aux entreprises de matériel médical ni aux pharmacies de garantir une même qualité de délivrance des tire-laits aux utilisatrices », affirme le syndicat des prestataires de dispositifs médicaux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte