Spondylarthrite et rhumatisme psoriasique

Un premier anti-IL-17A pour une troisième voie  Abonné

Par
Dr Brigitte Blond -
Publié le 02/02/2017
Le secukinumab de Novartis est indiqué, après les AINS et les anti-TNF, pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante et du rhumatisme psoriasique (RP).
spondy

spondy
Crédit photo : PHANIE

« À la différence de ce qui se produit pour la polyarthrite, on peut désormais, sans perte de chance, proposer, en échec des AINS et d’un anti-TNF, une autre voie, celle de l’IL-17A, pour traiter ces spondyloarthrites », suggère le Pr Philippe Goupille, chef du service de Rhumatologie (CHRU de Tours).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte