Success story

Un pharmacien nigérian invente le détecteur de faux médicaments  Abonné

Par
Publié le 13/06/2019
Il a bien failli mourir à cause d’un faux médicament acheté par son père dans une pharmacie de quartier il y a quinze ans. Face au fléau particulièrement répandu en Afrique et en Asie, Adebayo Alonge a inventé un laboratoire de poche capable d’authentifier un médicament en 30 secondes.
alonge

alonge
Crédit photo : DR

Une crise d’asthme en janvier 2002. Adebayo Alonge a 14 ans, il vit au Nigeria, à Idaban. Son père lui donne un comprimé de Ventoline acheté à la pharmacie de quartier. Vingt et un jours de coma plus tard, l’adolescent décide de prendre sa revanche sur la vie. Doué, il entre à la faculté de pharmacie d’Idaban à 15 ans. Deux ans plus tard, il imagine Drugfast, un système pour sécuriser la livraison de médicaments entre les usines, les pharmacies et les particuliers. À 21 ans, il pense développer un spectrophotomètre de poche utilisable à domicile.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte