Tolérance au lavage hydroalcoolique  Abonné

Par
Damien Coulomb -
Publié le 16/04/2018

Le Pr Thimothy Stinear  (Université de Melbourne) a présenté, pour la première fois, des données sur une augmentation de la tolérance au lavage hydroalcoolique d’Enterococcus fæcium isolées entre 1998 et 2015 dans les hôpitaux australiens. La hausse «  coïncide avec l’introduction en 2002 de protocole de lavage systématique des mains du personnel avec des solutions hydroalcooliques », explique au « Quotidien » le Pr Stinear. Les colonies bactériennes les plus récentes étaient celles qui résistaient le mieux.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte