Un entretien avec Philippe Gaertner, président de la FSPF

« Si rien ne bouge, on va dans le mur »  Abonné

Publié le 24/10/2013
Le 66e congrès national des pharmaciens se déroulera ce week-end à Lyon. À la veille de l’événement professionnel, le président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France, Philippe Gaertner, s’explique sur les dossiers chauds qui seront au cœur des débats lyonnais.
" Les propositions de l’assurance-maladie méritent d’être regardées dans le détail et améliorées »

" Les propositions de l’assurance-maladie méritent d’être regardées dans le détail et améliorées »
Crédit photo : S. TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. – Quels seront les temps forts du congrès national des pharmaciens organisé par votre syndicat en partenariat avec l’Association de pharmacie rurale et l’UTIP ?

PHILIPPE GAERTNER. – Trois tables rondes porteront sur des sujets d’actualité : l’évolution de la rémunération, la montée en puissance de l’automédication et le commerce en ligne, la mission Verger et les EHPAD*. L’occasion de faire le point avec des experts, mais aussi de débattre avec les confrères présents.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte