Le palmarès de « Prescrire »

Pas de pilule d’or  Abonné

Publié le 21/03/2010

COMME CHAQUE année depuis vingt-neuf ans, la revue « Prescrire » établit son palmarès. Cette année, le fait marquant est qu’aucun médicament n’a été retenu pour la « pilule d’Or », distinction récompensant un ou plusieurs médicaments constituant un progrès thérapeutique décisif dans un domaine où les praticiens sont particulièrement démunis. Cette non-attribution de « pilule d’or » pour l’année écoulée est, pour Bruno Toussaint, directeur de la rédaction de « Prescrire », « le signe que le système d’innovation thérapeutique reste grippé et traduit une gestion à courte vue.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte