Mucoviscidose

Mieux évaluer les interventions  Abonné

Par
Dr Isabelle Hoppenot -
Publié le 13/09/2018
La prise en charge très précoce des enfants atteints de mucoviscidose permet d’améliorer leur état nutritionnel et leur fonction pulmonaire. Mais le diagnostic précoce est aussi une source d’anxiété, d’expositions répétées à des germes hospitaliers et à des examens complémentaires, ainsi qu’aux effets secondaires des traitements.

L’inflammation pulmonaire, les infections, les troubles nutritionnels, les lésions pulmonaires structurelles et les troubles de la croissance liés à la mucoviscidose débutent souvent très tôt dans l’enfance, même en l’absence de manifestations cliniques. La petite enfance constitue ainsi une période clé pour mettre en place une prise en charge permettant de prévenir la survenue de lésions pulmonaires et de modifier l’histoire de la maladie.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte