Lucien Bennatan, président de PHR : « Il faut sortir de la logique défensive »  Abonné

Publié le 06/11/2014
LUCIEN BENNATAN

LUCIEN BENNATAN
Crédit photo : S. Toubon

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN.- Que faudrait-il retenir des résultats 2014 de ce baromètre ?

LUCIEN BENNATAN.- Outre que deux Français sur trois se déclarent prêts à acheter leurs médicaments en GMS, il me semble important de retenir deux points cette année : l’adhésion des consommateurs aux consultations en officine progresse de huit points pour atteindre le seuil des 70 % ; et, à 67 %, ils se déclarent prêts à acheter un pack produits/services.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte