Évolution de la rémunération, nouvelles missions, réorganisation du réseau

L’officine prépare sa révolution  Abonné

Publié le 29/03/2012
Confrontée à une crise économique sans précédent, l’officine est contrainte d’évoluer. Plusieurs événements sont en passe d’amorcer ce changement. L’évolution du mode de rémunération en cours, l’accompagnement de certains patients, l’implication dans la coopération interprofessionnelle, ou encore la possible création de sociétés holdings sont en effet de nature à modifier profondément l’exercice pharmaceutique.
Syndicats et pouvoirs publics sauront-ils négocier le grand virage professionnel de l’officine ?

Syndicats et pouvoirs publics sauront-ils négocier le grand virage professionnel de l’officine ?
Crédit photo : S. toubon

LE MONDE de l’officine est en proie à de profonds changements. Son modèle économique est, en effet, sur le point d’être radicalement réformé avec l’arrivée d’un nouveau mode de rémunération. La nouvelle convention avec l’assurance-maladie introduit le principe d’une rémunération mixte comprenant une part d’honoraires et une part de marge commerciale. Celle-ci se mettra progressivement en place à partir de 2013, confirme le directeur général de l’UNCAM*, Frédéric van Roekeghem.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte