VIH au congrès de la CROI

L’innovation qui pourrait relancer la recherche vaccinale  Abonné

Publié le 26/02/2015
Une équipe du Scripps Institute, en Floride, a présenté lundi, à l’ouverture de la conférence annuelle sur les rétrovirus et infections opportunistes, les résultats prometteurs d’un nouveau vaccin synthétique ayant permis de protéger, pendant au moins un an, des macaques infectés par des doses de VIH jusqu’à 16 fois supérieures à la normale. L’impact de cet exploit biotechnologique pourrait dépasser le cadre de la lutte contre le sida…

« JE CROIS que tout le monde est d’accord pour dire que les méthodes de création de vaccins utilisées jusqu’à présent ont atteint leurs limites. Les pathogènes émergents, dans la dengue, l’hépatite C, la malaria… ne peuvent être contrôlés », explique le Dr Yahia Chebloune, directeur de recherche à l’université Joseph-Fournier de Grenoble.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte