Journée mondiale du cœur

Les signes de l’infarctus chez la femme souvent négligés  Abonné

Publié le 08/10/2015
À l’occasion de la journée mondiale du cœur, qui s’est tenue le 29 septembre, la Fédération française de cardiologie a alerté sur le poids grandissant des maladies cardio-vasculaires, notamment de l’infarctus du myocarde, chez la femme. Plus meurtrier que chez l’homme, l’infarctus est moins bien pris en charge chez les femmes, car les signes ne sont souvent pas pris au sérieux

« Pour le grand public, l’infarctus du myocarde est surtout une maladie d’homme, estime le Dr Christelle Diakov, cardiologue de l’institut mutualiste Montsouris, et pourtant, à en croire le registre Euro Heart Survey, 35 % des infarctus touchent des femmes en Europe ».

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte