Fermetures d’officines

Les PEC interpellent Sarkozy  Abonné

Publié le 06/04/2010

LA VISITE des pharmaciens en colère (PEC) à Pharmagora n’est pas passée inaperçue. Lors de la 25e édition du salon, une délégation de l’association menée par le célèbre « Potard grognon » a en effet déposé une gerbe en mémoire des pharmaciens qui, ces derniers mois, ont dû baisser leur rideau définitivement. « À nos confrères pharmaciens contraints de disparaître », pouvait-on ainsi lire sur le ruban. Les causes de ce deuil symbolique ?

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte