Les nouveaux antiviraux et l’amiodarone ne font pas bon ménage  Abonné

Publié le 30/04/2015

Suite à des signalements de bradycardies sévères et d’arrêts cardiaques, l’Agence européenne des médicaments (EMA) a recommandé vendredi dernier d’éviter de prescrire à la fois un antiviral à action directe (Harvoni ou combinaison de Sovaldi et de Daklinza) et l’antiarythmique amiodarone.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte