LES PHARMACIENS À EUROCANCER

Les lymphomes non hodgkiniens, fréquents et mal connus  Abonné

Publié le 01/07/2010
Deux éminents spécialistes de la question, le Pr Nicholas Mounier (CHU de Nice) et le Pr Catherine Thieblemont (Hôpital Saint-Louis, Paris), ont animé la traditionnelle soirée « Les pharmaciens à Eurocancer » consacrée aux lymphomes non hodgkiniens. Une catégorie de lymphomes qui ont bénéficié ces dernières années de remarquables avancées thérapeutiques et qu’il importe de diagnostiquer le plus tôt possible.

LE PR MOUNIER a rappelé en introduction que les lymphomes sont des syndromes lymphoprolifératifs à cellules matures, à lymphocytes B (80 %) ou T (20 %), se développant initialement au niveau des organes lymphoïdes ganglionnaires ou extraganglionnaires et pouvant envahir secondairement quasiment tous les organes et tissus, ce qui explique la grande diversité des signes cliniques possibles.

Bien qu’il s’agisse de tumeurs hématologiques, elles revêtent le plus souvent l’apparence de tumeurs solides.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte