Congrès des pharmaciens allemands à Munich

Les effets pervers des économies sur le médicament  Abonné

Par
Denis Durand de Bousingen -
Publié le 18/10/2018
Réunis la semaine dernière pour leur congrès annuel à Munich, les pharmaciens allemands ont fustigé les politiques drastiques d’économies que leur imposent les caisses de maladie. Elles ont, selon eux, largement contribué aux récents scandales des anticancéreux volés en Grèce et en Italie et revendus en Allemagne via des intermédiaires (affaire Lunapharm) et à celui des résidus découverts dans du Valsartan produit en Chine. Les ruptures de stock seraient aussi une conséquence directe de ces politiques.

Depuis 2002, les pharmaciens d'outre-Rhin sont tenus d’importer un certain pourcentage (actuellement 5 %) de médicaments coûtant au minimum 15 % de moins que leurs équivalents allemands. Ils doivent de plus délivrer certains génériques directement choisis par les caisses à l’issue d’appels d’offres basés principalement sur les rabais proposés par les fabricants à ces dernières.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte