Le tocilizumab, nouvelle approche dans la polyarthrite rhum atoïde  Abonné

Publié le 30/05/2011
Le tocilizumab (RoActemra) a obtenu le prix Galien dans la catégorie « médicaments réservés en thérapeutique hospitalière ». Cette molécule représente une nouvelle approche thérapeutique pour les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde.
Une efficacité sur les critères cliniques, biologiques et radiologiques

Une efficacité sur les critères cliniques, biologiques et radiologiques
Crédit photo : BSIP

L’ORIGINE de la polyarthrite rhumatoïde n’a pas encore été identifiée. Toutefois, plusieurs cytokines sont connues pour être impliquées dans le processus inflammatoire, parmi lesquelles le facteur de nécrose tumorale (TNF) alpha, l’interleukine 1 et l’interleukine 6 (IL6). Or cette dernière a été identifiée comme un médiateur majeur de l’inflammation chronique, et son rôle dans la physiopathologie et l’activité de la polyarthrite rhumatoïde est important.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte