Bactériologie

Le second naufrage du Titanic  Abonné

Par
Didier Doukhan -
Publié le 23/03/2017
Titanic

Titanic
Crédit photo : DR

Vingt ans. À en croire les récentes déclarations de chercheurs canadiens sur la BBC, c'est le temps qui resterait à l'épave du Titanic avant de disparaître à jamais des profondeurs de l'océan. Plus exactement, c'est à une désintégration d'origine bactérienne qu'est exposé l'« insubmersible ». Plus que la rouille c'est donc une bactérie qui grignoterait le navire qui repose à 3 800 mètres de fond depuis le 14 avril 1912. Une souche aux propriétés aussi extraordinaires que l'a été le célèbre et triste naufrage.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte