Le rivaroxaban (Xarelto), un anticoagulant actif par voie orale  Abonné

Publié le 23/07/2010
Le prix Galien 2010, dans la catégorie « Médicaments destinés à la thérapeutique ambulatoire », a été décerné au rivaroxaban (Xarelto, Bayer Schering Pharma), un anticoagulant actif par voie orale et n’imposant pas de contrôle biologique. De nombreuses études, dont RECORD 1 et 3, ont montré son intérêt dans la prévention des événements thromboemboliques veineux après prothèse de hanche ou de genou. Il permet de remplacer l’injection sous-cutanée d’anticoagulant héparinique par l’administration orale d’un comprimé.
Prothèse totale de hanche

Prothèse totale de hanche
Crédit photo : S Toubon

LES ANTICOAGULANTS comme les héparines de bas poids moléculaire impliquent une administration parentérale. De plus, le risque de thrombopénie induite par l’héparine rend nécessaire une surveillance de la numération plaquettaire deux fois par semaine, pendant toute la durée du traitement. Les antivitamines K, administrés par voie orale, exercent une activité puissante mais contrebalancée par de nombreuses interférences médicamenteuses et alimentaires, ainsi qu’une majoration parfois importante du risque hémorragique.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte