Génériques

Le principe du prix plus bas  Abonné

Publié le 27/10/2014
Deux fois moins chers en moyenne que les princeps qu’ils copient, les génériques seraient à l’origine de deux milliards d’économies par an pour l’assurance-maladie.

FAIRE DES ÉCONOMIES. Le principe même des médicaments génériques. La raison d’être de ces produits qui présentent la même forme pharmaceutique (gélule, comprimé, solution) et la même composition qualitative et quantitative que la spécialité de référence. Dotées du même principe actif et comportant exactement les mêmes propriétés, ces copies sont donc vendues moins chers que les princeps, puisque leurs fabricants n’ont pas à supporter de frais de recherche et de développement (R & D). En clair, leur prix correspond uniquement au coût de leur fabrication et de leur distribution.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte