Le Pr couvreur : des nanomédicaments plus actifs obtenus par squalénisation  Abonné

Publié le 15/06/2009
Le prix Galien 2009 a été décerné à Patrick Couvreur dans la catégorie Équipe de recherche. Ses travaux sur la squalénisation en font une technologie de rupture, c’est-à-dire une innovation qui finit par remplacer une technologie dominante. Elle pourrait constituer une véritable avancée dans la vectorisation des médicaments.

MÊME SI LES FORMES traditionnelles de médicaments, comprimés et gélules, restent essentielles, les progrès de la galénique sont au cœur d’avancées thérapeutiques. C’est par exemple le cas de la vectorisation. Son objectif est l’amélioration du ciblage (ou « targeting ») du principe actif. Patrick Couvreur, directeur de l’unité physico-chimie, pharmacotechnie, biopharmacie de Châtenay-Malabry a, le premier, montré qu’il était possible d’utiliser des capsules submicroscopiques d’une centaine de nanomètres pour permettre la pénétration intracellulaire de médicaments (1).

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte