Journée nationale des URPS Pharmaciens

Le pharmacien, lanceur d’alerte de la iatrogénèse  Abonné

Publié le 25/01/2016
Face à l’enjeu de santé publique que représente la iatrogénèse, la coopération interprofessionnelle autour du pharmacien, « vigie » du médicament, s’impose plus que jamais pour limiter les risques de la iatrogénèse du patient polymédiqué.
La moitié des problèmes de iatrogénèse résultent d'une erreur d'administration

La moitié des problèmes de iatrogénèse résultent d'une erreur d'administration
Crédit photo : phanie

L’équivalent d’un jet par jour aux États-Unis. 115 000 hospitalisations de personnes de plus de 65 ans, par an en France. C’est le bilan de la iatrogénèse annoncé en préambule de la cinquième journée nationale des URPS Pharmaciens, organisée par l’URPS d’Île de France pour décrire l’ampleur de ces risques et mesurer l’enjeu de santé publique que représente sa maîtrise.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte