Le natalizumab ouvre une nouvelle voie dans le traitement de la SEP?  Abonné

Publié le 15/06/2009
Le prix Galien 2009 a été décerné au natalizumab (Tysabri, Biogen Idec) dans la catégorie Médicaments réservés en thérapeutique hospitalière. Le natalizumab est le premier anticorps monoclonal indiqué dans le traitement des formes rémittentes actives

LA SCLÉROSE EN PLAQUES (SEP) affecte 60 000 à 65 000 personnes en France. Un patient sur deux ressent une gêne ambulatoire après huit ans d’évolution et utilisera un fauteuil roulant après trente ans. C’est dans ce contexte que s’insèrent la découverte et le développement du natalizumab, qui permet une nouvelle approche thérapeutique. Le natalizumab est un anticorps monoclonal humanisé dirigé contre l’alpha 4-intégrine, un récepteur présent à la surface des lymphocytes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte