Un entretien avec le président de la FSPF

« Le modèle économique de l’officine doit changer »  Abonné

Publié le 11/10/2012
Le congrès national des pharmaciens se tient ce week-end à Lille. À la veille de cet événement professionnel, Philippe Gaertner, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), l’un des organisateurs (1) du congrès, rappelle aux confrères les défis qu’ils ont à relever pour répondre aux évolutions à venir.
Philippe Gaertner : " Le sort des pharmaciens est entre leurs mains »

Philippe Gaertner : " Le sort des pharmaciens est entre leurs mains »
Crédit photo : S. TOUBON

LE QUOTIDIEN DU PHARMACIEN. - Le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour 2013 a été présenté hier en conseil des ministres. Quel sera son impact sur l’économie des officines ?

PHILIPPE GAERTNER. - D’après ce que l’on sait aujourd’hui, les économies attendues sur le médicament avoisinent les 2 milliards d’euros en prix fabricant hors taxes (PFHT) pour 2012 et 2013. Ce qui se traduira par une perte de marge pour l’officine d’environ 500 millions d’euros sur deux ans. Encore une fois, le médicament est le poste le plus touché.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte