L’azacitidine (Vidaza), destinée au syndrome myélodysplasique  Abonné

Publié le 23/07/2010
Parmi les deux médicaments récompensés par le prix Galien 2010, dans la catégorie « Médicaments destinés aux maladies rares », l’azacitidine (Vidaza, Celgène), premier médicament destiné au syndrome myélodysplasique de risque « intermédiaire élevé » et « élevé » et ses formes de transformation leucémique.
Une réduction des besoins transfusionnels

Une réduction des besoins transfusionnels
Crédit photo : S TOUBON

LES SYNDROMES myélodysplasiques sont des maladies rares de la moelle osseuse de très mauvais pronostic. Leur incidence annuelle est de 4 à 5 pour 100 0000 personnes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte