Pharmacoépidémiologie, matériovigilance, injonctions…

L’ANSM se dote de nouveaux outils pour renforcer son expertise  Abonné

Par
Publié le 22/09/2014

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) souhaite renforcer sa politique de surveillance des produits de santé. Pour cela, elle mise sur de nouveaux outils destinés à renforcer son expertise et son efficacité.

FRAÎCHEMENT nommé à la tête de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) Dominique Martin affirme vouloir « s’inscrire dans la continuité » des actions de son prédécesseur, Dominique Maraninchi. « Nous allons garder pour 2015 les mêmes axes stratégiques que pour 2014 », indique-t-il. Il souhaite ainsi permettre un accès à l’innovation thérapeutique rapide, sûr et équitable, mais aussi renforcer la surveillance de la sécurité du produit de santé tout au long de sa vie, en développant toutes les vigilances.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte