Les conditions commerciales sur les génériques plafonnées entre 0 et 50 %

La réforme des remises est en marche  Abonné

Publié le 31/10/2013
Fraîchement adopté par les députés, l’amendement visant à réviser le plafond des remises sur les génériques était au cœur de nombreux débats du 66e Congrès national des pharmaciens qui s’est déroulé le week-end dernier à Lyon. Enjeux économiques et modalités pratiques, « le Quotidien » fait le point sur cette disposition qui doit encore être débattue au Sénat.
Philippe Gaertner, Philippe Besset et Pascal Brière ont débattu de la future réforme des remises...

Philippe Gaertner, Philippe Besset et Pascal Brière ont débattu de la future réforme des remises...
Crédit photo : Miguel Medina

MARISOL TOURAINE veut profiter de l’examen du budget de la Sécu pour 2014 pour faire toute la lumière sur les conditions commerciales accordées aux officinaux sur les génériques. L’article 40 du projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) pour l’année prochaine vise ainsi à mettre en œuvre un dispositif de transparence sur les remises obtenues par les pharmaciens, pour permettre au CEPS* de faire évoluer les tarifs des médicaments génériques sur des bases plus proches des prix réellement pratiqués par les laboratoires.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte