Au moins 300 millions d’euros de perte de marge en vue

La pharmacie sous pression  Abonné

Publié le 07/10/2013
La 66e édition du Congrès national des pharmaciens se tiendra les 26 et 27 octobre à Lyon. À la veille de cet événement professionnel, les trois organisateurs - la FSPF, l’APR et l’UTIP - appellent à la mobilisation des confrères et poussent un cri d’alarme : il y a urgence à réformer le mode de rémunération, alors même que le budget de la Sécurité sociale demande de nouveaux efforts à l’officine.
Philippe Gaertner : " Il faut que la rémunération devienne mixte »

Philippe Gaertner : " Il faut que la rémunération devienne mixte »
Crédit photo : S TOUBON

LE CONGRÈS national des pharmaciens 2014 pourrait être celui de la mobilisation. « Nous appelons tous les confrères à participer à ce congrès », lance Albin Dumas, président de l’Association de pharmacie rurale (APR), co-organisatrice de l’événement*. « Le PLFSS est particulièrement inquiétant, explique-t-il. Rien ne justifie la pression qu’on nous impose, l’ONDAM** médicament ayant été respecté. » Selon lui, cette nouvelle pression va aggraver encore les effets négatifs que toutes les officines ressentent déjà.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte