« Des pharmacies vont disparaître », selon Philippe Becker  Abonné

Publié le 27/10/2014
 Philippe BECKER, expert-comptable à Fiducial

Philippe BECKER, expert-comptable à Fiducial
Crédit photo : S. TOUBON

C’EST UN trompe l’œil. Même si la marge de l’officine augmente en pourcentage, elle stagne en valeur, alors même que les charges d’exploitation augmentent, analyse Philippe Becker, expert comptable chez Fiducial. « Les chiffres de trésorerie de septembre ne sont pas bons, observe-t-il. La situation est catastrophique. Certaines pharmacies vont disparaître. » Lesquelles ? « Les petites officines dans leur ensemble, rurales ou de centre-ville », répond Philippe Becker.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte