Focus régional

Des officines aquitaines dans la tourmente  Abonné

Publié le 02/11/2010
Cœurs de villes en proie à la surdensité des officines et aux concurrences sauvages, campagnes menacées par la désertification médicale… Les 1 279 pharmacies d’Aquitaine* n’échappent pas à la crise qui secoue la profession.

« DES PHARMACIENS de centre-ville qui vivent avec moins de 1 000 euros par mois et ne savent pas comment s’en sortir, ce n’est pas rare », affirme Jean-Pierre Lachèze, coprésident de la Fédération des Syndicats Pharmaceutiques d’Aquitaine.

En effet, les 1 279 officines d’Aquitaine sont loin d’être toutes en bonne santé et collent aux statistiques nationales : 15 % révèlent un exercice fiscal déficitaire, la moitié une trésorerie dans le rouge.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte