La relation pharmaciens/patients amenée à se renforcer

Comment faire plus avec moins ?  Abonné

Publié le 21/03/2011
La loi Kouchner aura bientôt dix ans. Dédiée aux droits des malades et à la démocratie sanitaire, elle a inspiré le thème de la 7e tribune annuelle du PEPS : « Pharmaciens-patients : un duo gagnant ? Pour des comportements responsables et un système de soins pérenne ».
L'acte pharmaceutique doit être rémunéré





Alliance sante

L'acte pharmaceutique doit être rémunéré Alliance sante
Crédit photo : S Toubon

« LE SIDA a modifié l’histoire en changeant la structure de la hiérarchie et de l’autorité. Pour la première fois, une pathologie tenait le médecin en échec », rappelle le sociologue Philippe Urfalino, directeur de recherche au CNRS et directeur d’études à l’EHESS. La médecine perd son aura, les crises sanitaires se succèdent, les malades n’ont plus confiance. Un élément pourtant essentiel à l’observance. Le pharmacien a dès lors un rôle à jouer qui dépasse la dispensation de médicaments. « Nous sommes confrontés au problème de transfert de compétences.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte