Aspirine en prévention primaire des événements cardio-vasculaires

Aucun bénéfice validé  Abonné

Par
Dr François Diévart -
Publié le 05/12/2016
Les résultats de l’étude Japanese Primary Prevention of Atherosclerosis (JPAD) ayant évalué la possibilité d’une prévention primaire des événements cardiovasculaires, avec un suivi moyen de 10 ans, chez des diabétiques de type 2, ne montrent aucun bénéfice de l’aspirine.

L’étude Japanese Primary Prevention of Atherosclerosis (JPAD) est un essai thérapeutique contrôlé conduit en ouvert chez 2 539 patients japonais ayant un diabète de type 2, sans maladie cardiovasculaire, et randomisés pour avoir soit de l’aspirine (81 à 100 mg par jour) en plus des soins usuels, soit uniquement des soins usuels.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte