Le cancer du sein à Eurocancer 2011

Atouts et faiblesses du dépistage organisé  Abonné

Publié le 01/09/2011
En France, le dépistage organisé du cancer du sein concerne toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans. Si le dispositif a globalement fait les preuves de son efficacité, il n’est pas sans défauts. Revue de détail avec le Dr Marc Espié du Centre des maladies du sein de l’hôpital Saint-Louis à Paris.
Le dépistage organisé a permis de faire reculer la mortalité associée au cancer du sein

Le dépistage organisé a permis de faire reculer la mortalité associée au cancer du sein
Crédit photo : S Toubon

« SI LA FRÉQUENCE du cancer du sein en France a bien augmenté entre 2000 et 2005, la mortalité associée à cette maladie a au contraire baissé », rappelle Danielle Roquier-Charles, en introduction de la soirée « Les pharmaciens à Eurocancer » consacrée cette année au premier des cancers féminins. Un résultat qui, indubitablement, est l’un des effets du dépistage organisé (DO) systématique accordé en France à toutes les femmes âgées de 50 à 74 ans (voir notre encadré), souligne le Dr Marc Espié. Oui mais voilà, tout n’est pas aussi simple qu’il y paraît.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte