À cause de la banqueroute de leur centre de gestion comptable

Plusieurs milliers de pharmaciens allemands menacés de faillite  Abonné

Publié le 02/10/2020
Près de 3 500 officines allemandes, sur les 19 000 que compte le pays, sont menacées par la banqueroute de leur organisme comptable, la société AvP, chargée de leur payer l’ensemble des factures qu’elles adressent aux caisses de maladie. Les pharmacies les plus fragiles risquent de ne pas s’en relever, estiment les représentants de la profession.

En Allemagne, où le tiers payant est généralisé, les pharmaciens ne sont pas directement rémunérés par les caisses de maladie des patients, mais par des « centres de données pharmaceutiques » qui leur paient l’ensemble des prestations délivrées. AvP est le plus gros centre « indépendant » d’Allemagne, plusieurs coopératives de pharmaciens disposant par ailleurs de tels centres.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Abonnez-vous dès maintenant

1€ le premier mois

puis 11,60€/mois (résiliable à tout moment)

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné au journal papier ?

J'active mon compte