Une physiopathologie immunodépendante - Infection opportuniste : quèsaco ?

Une physiopathologie immunodépendanteInfection opportuniste : quèsaco ?

Romain LECOINTRE
| 09.12.2019

La baisse des températures, mais surtout l’immunodépression pathologique ou médicamenteuse favorisent la survenue d’infections opportunistes. L’éducation du patient et la vigilance des professionnels constituent les meilleures actions préventives.

  • Image de synthèse de la bactérie Pseudomonas aeruginosa, aussi appelé Bacille pyocyanique (Bacillus pyocyaneus).

L’infection opportuniste se définit comme le réveil de germes normalement bénins et inactifs. Ces derniers profitent d’une modification des capacités immunitaires d’un individu pour se développer. Aujourd’hui, les circonstances de survenue de ces infections sont relativement bien identifiées. Il s’agit de situations pathologiques ou médicamenteuses entraînant une immunodépression.

C’est par exemple le cas dans le sida. Le virus envahit et détruit certains lymphocytes. Cette...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
salaire

Le point officinal passe à 4,568 euros

Comme prévu, la valeur du point en pharmacie d’officine a été revalorisée de 1,3 % pour atteindre 4,568 euros, et la prime de blouse est désormais de 76 euros. Les salaires minima conventionnels en pharmacie d’officine ont été... Commenter

Partenaires