Méningite à méningocoque B - Vers une évolution de la prise en charge vaccinale

Méningite à méningocoque BVers une évolution de la prise en charge vaccinale

Karelle Goutorbe
| 13.05.2019

À l’occasion de la Journée mondiale de Lutte contre la méningite, une enquête Harris confirme la quasi-unanimité des médecins face à l’urgence de sa prise en charge. Si un vaccin est autorisé depuis 2013, des freins à son utilisation persistent malgré un nouveau shéma simplifié.  Doit-on s’inspirer de l’expérience britannique ?

  • méningite

Depuis 2016, la France est le premier pays européen, devant le Royaume-Uni, en termes de décès liés aux infections invasives à méningocoque (IIM) : 62 sur les 546 cas déclarés en 2017. Mortelle chez 5 à 10 % des patients (20 % en présence de purpura fulminans), la méningite à méningocoque est à l’origine de séquelles dans 20 à 30 % des cas.

« Les IIM sont 10 fois plus fréquentes chez les nourrissons que dans la population générale et pour le...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
drapeau

À la Une Quelle Europe pour la pharmacie ? Abonné

Les citoyens des 28 États membres de l'Union européenne sont appelés dimanche prochain à élire leurs députés. Tout en appelant les pharmaciens à développer de nouvelles missions de santé publique, l’Union européenne défend des modèles économiques très libéraux qui suscitent souvent la colère de la profession. Toutefois, celle-ci a souvent trouvé, ces dernières années, des oreilles attentives... Commenter

Partenaires