Portrait - Pour Sophie Quoniam, soigner par les plantes ne va pas sans exigence

PortraitPour Sophie Quoniam, soigner par les plantes ne va pas sans exigence

Jacques Gravend
| 25.04.2019

Sophie Quoniam a toujours été passionnée par les plantes et leur intérêt pour la santé. Elle a repris il y a cinq ans une pharmacie-herboristerie vieille de deux cents ans, pour la développer.

  • portrait

« La plante peut soigner tous les maux sans gravité du quotidien. Elle agit moins vite et moins fort qu'un médicament d'allopathie, mais emprunte plein de petits chemins pour parvenir à la source du mal ; elle y parvient avec un effet identique, et sans effet secondaire si elle est bien utilisée », assure Sophie Quoniam.

Cette titulaire a repris, en 2014, la pharmacie-herboristerie de la Marine, créée en 1815, à Cherbourg (Manche). Elle poursuit depuis la...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
violences pharmacie

Les agressions de pharmaciens augmentent de 60 %

Cette année encore, les statistiques publiées aujourd’hui par l’Observatoire des agressions de l’Ordre font état d’une recrudescence des actes de violence et d’incivilité envers la profession. 336 pharmaciens ont déclaré une... Commenter

Partenaires