Au congrès de l'ECCMID - De nouveaux résultats plaident en faveur d’une antibiothérapie plus courte

Au congrès de l'ECCMIDDe nouveaux résultats plaident en faveur d’une antibiothérapie plus courte

Fabienne Rigal
| 26.04.2018

Le congrès européen de microbiologie clinique et de maladies infectieuses (ECCMID), qui s'est déroulé à Madrid du 21 au 24 avril, a en particulier montré l’absence d’infériorité d’une antibiothérapie plus courte en cas de bactériémie à Gram négatif. Une équipe française a par ailleurs identifié de nouvelles mutations responsables de la résistance à la fosfomycine.

  • .

Des chercheurs israéliens ont comparé les conséquences chez des patients atteints de bactériémie à Gram négatif d’une antibiothérapie de durées différentes : 7 jours ou 14 jours. Les résultats présentés au congrès européen de microbiologie clinique et de maladies infectieuses (ECCMID) montrent l’absence d’infériorité d’une antibiothérapie plus courte.

Les chercheurs ont évalué en priorité la mortalité, le taux de réadmission et d’hospitalisation...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Prescription électronique

À la Une Ordonnance électronique : c'est pour quand ? Abonné

En chantier depuis plusieurs années, l’application de l’e-prescription va s’accélérer, une évolution rendue nécessaire par la sécurisation de la transmission des ordonnances. Mais aussi par l'encouragement des professionnels de santé à la coordination des soins. Commenter

Partenaires