Une nouvelle alternative sublinguale d'immunothérapie allergénique - Le premier comprimé de désensibilisation aux acariens

Une nouvelle alternative sublinguale d'immunothérapie allergéniqueLe premier comprimé de désensibilisation aux acariens

Christine Nicolet
| 16.04.2018

Dans l'histoire centenaire de la désensibilisation, les extraits allergéniques utilisés pour l'immunothérapie allergénique sont préparés spécialement pour un seul individu (APSI). Ils n'ont pas le statut de spécialité pharmaceutique. Un médicament de désensibilisation aux acariens valable pour tous les patients, sous forme de comprimé sublingual (qui existe déjà pour les pollens de graminées), est maintenant disponible en pharmacie.

Acarizax 12 SQ-HDM se présente sous la forme d'un lyophilisat oral à dissolution rapide pour administration sublinguale. Il contient un mélange d'extraits standardisés des deux groupes d'allergènes majeurs et dominants d'acariens domestiques (Dermatophagoïdes pteronyssinus et farinae).

La désensibilisation ou immunothérapie allergénique (ITA) consiste à administrer de façon régulière une dose de l'allergène pour agir sur la cause de l'allergie et diminuer les symptômes. À côté des...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
confidentialité

À la Une Téléconsultation : bientôt sur vos écrans Abonné

Une démarche inédite pour la profession. À la suite des médecins, les pharmaciens pourront désormais proposer une téléconsultation à leurs patients. Un avenant conventionnel fixe depuis le 6 décembre les conditions d’exercice de ce nouveau service à l’officine. Commenter

Partenaires