Portrait - Sandie Farges, du talent dans la cité

PortraitSandie Farges, du talent dans la cité

Jean-Pierre Gourvest
| 15.03.2018

Sandie Farges, pharmacienne corrézienne, se distingue en remportant un prix récompensant ses engagements citoyens. Elle participe avec succès au développement de son quartier.

  • Sandie Farges

Installée depuis mai 2017 dans le secteur du Rivet à Brive la Gaillarde, Sandie Farges (45 ans, diplômée de la faculté de Limoges) gère, avec deux salariés, une officine de proximité.

Elle exerce au sein d’un territoire populaire et prioritaire qu’elle décrit comme « très vivant, sans incivilités notables, habité de gens simples et souriants ». Un quartier qu’elle souhaite changer en renforçant son attractivité, avec un projet qui lui vaut d’être distinguée...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
ordo

À la Une Fausses ordonnances : les codéinés en tête Abonné

Les signalements d'ordonnances falsifiées ne cessent d'augmenter d'année en année. En 2018, ce sont les spécialités codéinées qui sont le plus souvent citées, devançant tramadol, prégabaline et zolpidem. Qu'ils se retrouvent face à des patients devenus accros ou à de véritables trafiquants, les pharmaciens se trouvent de plus en plus souvent confrontés à des prescriptions suspectes. Commenter

Partenaires