Congrès français d’urologie - Le défi des traitements ablatifs focaux

Congrès français d’urologieLe défi des traitements ablatifs focaux

Adrien Renaud
| 01.02.2018

Le Congrès français d’urologie (CFU) organisés par l’Association française d’urologie (AFU) a été placé sous le signe de la transmission du savoir, et donc du dialogue. L’événement a été marqué par deux temps forts : le rapport sur les traitements ablatifs et les recommandations du Comité d’urologie et de périnéologie de la femme (CUROPF) sur le prolapsus génital.

Partage. C’est le mot-clé du CFU, qui a eu lieu au Palais des Congrès mi-novembre. Ce moment « nous permet, à nous urologues, d’échanger entre nous, mais aussi avec les professions avec lesquelles nous collaborons au quotidien », explique le président de cette 111e édition, le Dr Georges Kouri.

Une affirmation que l’organisateur de l’événement, l’AFU, étaie en mettant l’accent sur plusieurs temps forts du CFU. Le rapport du congrès, d’abord, qui porte sur les...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacien

Intervention pharmaceutique : les modalités se précisent

Les syndicats et l’assurance-maladie ont commencé hier leurs discussions sur les modalités de mise en œuvre de l’intervention pharmaceutique. Le marathon a commencé : il devrait aboutir à la signature de l’avenant 20 d’ici à la... 4

Partenaires