Contrôles de la DGCCRF - Les produits de tatouage dans le flou

Contrôles de la DGCCRFLes produits de tatouage dans le flou

Charlotte Demarti
| 14.12.2017

Trop souvent, les produits de tatouage renferment des substances interdites ou présentent des étiquetages non conformes, selon une enquête de la DGCCRF menée en 2016.

  • tatouage

10 % des Français sont tatoués, un taux qui monte à 20 % chez les 25-34 ans. Face à cet engouement, la DGCCRF a réalisé des contrôles des produits de tatouage en 2012, puis en 2016.

Lors de cette dernière enquête, 92 produits de tatouages ont été contrôlés, dont 32 ont été analysés en laboratoires. Sur ces derniers produits, 14 se sont révélés dangereux en raison de la présence de substances interdites et 13 présentaient des anomalies d’étiquetage. « D’une...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
graphique

À la Une Réforme des retraites : touchez pas à la « capi » Abonné

Depuis l’annonce de compromis par le Premier ministre, le 11 janvier, les représentants de la profession travaillent d’arrache-pied pour présenter des propositions qui éviteront une mainmise totale de l’État sur le système de retraite des pharmaciens. Et plus particulièrement sur la retraite complémentaire par capitalisation (CAPI), pilier essentiel des pensions de la profession. 4

Partenaires