Prix Nobel de chimie - Congeler pour mieux voir

Prix Nobel de chimieCongeler pour mieux voir

Charlotte Demarti
| 09.10.2017

Le prix Nobel de chimie a récompensé trois biophysiciens pour leurs travaux sur la cryo-microscopie électronique (cryo-ME), une technique qui permet d'observer des molécules en 3D sans les altérer, et qui a notamment fait ses preuves dans le décryptage du virus Zika et la maladie d'Alzheimer.

  • nobel

Le Suisse Jacques Dubochet, 75 ans, l'Américain Joachim Frank, 77 ans, et le Britannique Richard Henderson, 72 ans, ont été récompensés pour avoir mis au point la cryo-microscopie électronique.

Révolutionnaire, le procédé permet d'étudier des échantillons biologiques (virus, protéines, enzymes) sans attenter à leurs propriétés, comme cela se produit avec la microscopie électronique conventionnelle. En effet, cette dernière oblige à déshydrater, voire colorer les échantillons...

Ce contenu est réservé aux abonnés

Déjà inscrit ?

Déjà abonné ?

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous et bénéficiez de l’offre liberté sans engagement au journal Le Quotidien du Pharmacien
  • L’accès aux contenus gratuits et payants
    Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Le journal numérique sur l’ensemble de vos supports
    Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Les dossiers d’archives du Quotidien
    Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
Pascal Brière 2

À la Une Biosimilaires : la substitution est déjà possible Abonné

Le président de Biogaran, Pascal Brière, défend ouvertement la substitution par le pharmacien du médicament biologique d’origine par son biosimilaire. Las d’attendre un hypothétique décret d’application en précisant les modalités, il estime que le pharmacien peut s’en passer. 1

Partenaires