Histoires de santé - Asibi vs français : la saga antiamarile

Histoires de santéAsibi vs français : la saga antiamarile

Nicolas Tourneur
| 05.10.2017
  • Hideyo Noguchi (1876-1928)

L’ouverture du canal du Panama en 1912 pouvant exposer des populations nouvelles à une infection par la fièvre jaune - favorisée par les transports maritimes -, la Fondation Rockefeller dépêcha en 1918 une équipe en Équateur pour y évaluer l’endémicité de la maladie. Parmi ses membres, le microbiologiste japonais Hideyo Noguchi (1876-1928) crut que la fièvre était induite par un spirochète isolé du foie de certaines victimes. Il en tira un vaccin dont l’efficacité resta douteuse :...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
pharmacie

À la Une Activité officinale : le calme après la tempête

Après avoir connu deux vagues records correspondant l'une à l'afflux de demandes de paracétamol et de renouvellement d'ordonnances, l'autre à des prescriptions insolites en hydroxychloroquine, l'activité officinale est en chute libre depuis dix jours. Comment faire face à cette situation inédite sans trop de casse ? Commenter

Partenaires