Une technologie pour améliorer le quotidien des asthmatiques - Le premier inhalateur connecté

Une technologie pour améliorer le quotidien des asthmatiquesLe premier inhalateur connecté

Christine Nicolet
| 25.09.2017

Seulement 13 % des patients asthmatiques sont observants et plus de la moitié des asthmatiques ne sont pas contrôlés. Les systèmes d'inhalation évoluent mais ne sont pas assez performants. L'impact de la pollution et des aérocontaminants est mal connu. Face à ces difficultés, la médecine connectée apporte un nouvel outil de prise en charge personnalisée.

  • inhalateur

L'inhalateur Connect'inh by Kap Code a été conçu par des médecins, des pharmaciens et des patients asthmatiques pour un meilleur contrôle de la pathologie. Ce dispositif connecté est relié à une application smartphone et soutenu par un site Web. Il est adaptable à l'ensemble des inhalateurs de type aérosol doseur et permet de recueillir toutes les informations liées à leur utilisation : nombre de prises de traitement, coordonnées GPS de localisation, afin de les restituer sous forme...

La suite est réservé aux abonnés

Connectez-vous

Activez votre compte abonné

pour bénéficier des exclusivités web incluses dans votre abonnement.

Abonnez vous pour 1€

1€ sans engagement, c’est l’engagement pour une information de qualité
  • Bénéficiez de 2 fois plus d’articles et de nombreuses exclusivités.
  • Consultez votre journal numérique sur ordinateur, mobile et tablette.
  • Naviguez dans les dossiers d’archives mis à jour au fil de l’eau par la rédaction.

A LA UNE DE lequotidiendupharmacien.fr

add
besset

« Continuez à substituer, même en cas d'égalité des prix ! »

Philippe Besset, président de la Fédération des syndicats pharmaceutiques de France (FSPF), appelle les confrères à continuer la substitution, même en cas d'alignement des prix du princeps sur les génériques, « pour la survie de... 5

Partenaires